Portail

Bienvenue sur EcophytoPIC :

Vous êtes ici

En région

Découvrez toutes les informations régionales et accédez aux BSV

Participez

EcophytoPIC est ouvert aux contributions. Pour contribuer, prenez connaissance ici de la charte des contributeurs et envoyez vos documents ou liens à l’adresse suivante : ecophytopic@acta.asso.fr

Télécharger la plaquette

A la Réunion, un agriculteur montre l’exemple aux producteurs de chouchous


Video


Actualité publiée le : 24/02/2014 Culture : Cultures tropicales Régions : La Réunion Source : Ecophyto

Producteur de chouchous à Salazie, sur l’île de la Réunion, Sergio Victoire s’est engagé en 2009 dans le projet Gamour, en lien avec l’objectif du plan Ecophyto. Aujourd’hui, il n’utilise plus de pesticides et transmet son savoir-faire aux agriculteurs de la région.

« Cette année-là, je me suis lancé dans un essai avec le Cirad et j’ai suivi le projet Gamour, pour maîtriser les mouches des légumes. »

En pondant leurs œufs dans les chouchous, les mouches des légumes peuvent détruire jusqu’à 60% des récoltes. Elles sont un véritable fléau sur les exploitations légumières de l’île.

Une des techniques du projet Gamour consiste à isoler les chouchous infestés dans une tente (augmentorium), pour éviter que les œufs qui y sont pondus ne donnent naissance à des centaines de mouches.

Une autre technique est le piégeage des mouches. De cette tente les mouches ne peuvent pas sortir mais des auxiliaires de culture (des petites guêpes, surtout), sont capables d’y entrer et de détruire les larves. Une méthode qui donne un second souffle à tout l’écosystème de l’exploitation : dans le but de faire revenir les auxiliaires de culture, Sergio Victoire a arrêté de désherber sous les treilles. En préférant un enherbement naturel maîtrisé, il aide les sols à se repeupler et ralentit leur érosion.

Aujourd’hui, au bout de trois ans, le maraîcher a réussi à éliminer 95% des mouches qui piquent sur son exploitation ; il n’utilise plus aucun pesticide et espère obtenir un agrément d’agriculture biologique courant 2013.

Et même si cette méthode requiert une main d’œuvre supplémentaire pour entretenir l’enherbement des treilles, les agriculteurs des environs y voient la preuve qu’une agriculture économe en produits phytopharmaceutiques peut exister et perdurer. « Ceux qui ne voulaient pas entendre parler d’une baisse de pesticides viennent voir les résultats de mon exploitation, et beaucoup s’en inspirent », se réjouit Sergio Victoire. « Hier encore, j’ai vu qu’un voisin commençait l’enherbement sous les treilles, c’est très encourageant. »



Pour en savoir plus

CIRAD [Centre de coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement] - Rubrique Programmes de recherche / Acteurs nationaux

 

Projet GAMOUR - Rubrique Innovation en marche / Programmes CASDAR

 

Augmentorium - Rubrique Prévention - Prophylaxie / Gestion des cultures

 

Piégeage à phéromones - Rubrique Méthodes de lutte / Biocontrôle

 

Enherbement naturel maîtrisé - Rubrique Prévention - Prophylaxie / Techniques culturales

Le Paquet SP5 du programme Gamour

 

GAMOUR, Gestion Agro écologique des MOUches de légumes à la Réunion

 

Fiche Ravageurs et méthodes de lutte : Les mouches des fruits et des légumes