Portail

Bienvenue sur EcophytoPIC :

Vous êtes ici

En région

Découvrez toutes les informations régionales et accédez aux BSV

Participez

EcophytoPIC est ouvert aux contributions. Pour contribuer, prenez connaissance ici de la charte des contributeurs et envoyez vos documents ou liens à l’adresse suivante : ecophytopic@acta.asso.fr

Télécharger la plaquette

Mai 2016




Actualité publiée le : 07/06/2016 Source : EcophytoPIC / Auteur : Ph.DELVAL et R.ULRYCH

 

 

 

 

 

 

PERSPECTIVES AGRICOLES N°433

 

 

 

 

 

 

 

 

L’OBSERVATOIRE

Cultures intermédiaires : des sols de plus en plus couverts.

LES INDISPENSABLES COMPRENDRE

Couverts et fertilité des sols : une évolution lente des caractéristiques du sol.

LE DOSSIER : Variétés de blé tendre : s’adapter au contexte régional.

D’année en année la connaissance du comportement des variétés de blé tendre se précise. La diversité des conditions climatiques entre les années et les lieux d'expérimentation, ou encore le développement de certaines souches de pathogènes pouvant entraîner des contournements de résistance, conduisent à ajuster les références pluriannuelles des variétés, comme leurs notes de résistance aux maladies. Le choix d'une variété repose sur un nombre important de critères à hiérarchiser selon les objectifs et les contraintes de production. Un compromis est à trouver. Disposer de plusieurs variétés dans l'assolement répartira les risques. L'intégration de nouveautés dans le bouquet variétal de l'exploitation permet de bénéficier des dernières avancées de la génétique.

·         Apports azotés et protéines : vers une nouvelle évaluation du besoin en azote par variété

·         Résultats post-inscription : les variétés affirment leurs caractères

·         Résultats post-inscription : les variétés affirment leurs caractères

·         Blé sur blé : un comportement variétal à caractériser

·         Le tour des régions : affiner chaque année le choix du bouquet variétal

·         Inscriptions 2016 : trente-deux variétés complètent la gamme

LES INNOVATIONS AU CHAMP

Gestion des adventices : repenser les systèmes pour réduire les herbicides.

 

 

REUSSIR GRANDES CULTURES N°302

 

 

 

 

 

 

 

 

Page 18 :  Dossier : Transformez l’obligation en atouts.

Les couverts d’interculture s’imposent sur le territoire en France, dans les secteurs en zones vulnérables mais pas seulement. Au-delà du respect simple de la réglementation, ils répondent à divers objectifs agronomiques comme le montrent les quatre articles du dossier.

Les couverts végétaux sont utilisés pour lutter contre l’érosion en priorité en Seine-Maritime où les sols limoneux sont très sensibles à ce phénomène.

En monoculture de maïs très présente dans le Sud-Ouest, le seul moyen de toucher l’aide PAC sur la diversité des assolements est d’implanter une culture intermédiaire. Un flot de solutions existe pour répondre à cet enjeu et en tirer des bénéfices agronomiques.

Bien exploitées, ces cultures intermédiaires peuvent servir à améliorer la fertilité du sol et, dans les exploitations de polyculture élevage, elles servent clairement à pomper les nitrates pour les restituer sur la culture suivante.

Page 34 : Les trichogrammes prennent la voie des airs.

Page 36 : Des bulles de biodiversité en Champagne crayeuse.

Page 38 :  LA FICHE RAVAGEURS

Les pucerons des épis des céréales

Page 42 : Matériel 

Profondeur et finesse de travail au rendez-vous.

Nous avons essayé, en août dernier, le déchaumeur à dents Väderstad Opus 500. Voici nos impressions après une cinquantaine d’hectares d’utilisation dans des chaumes de blé, féverole et orge.

 

REUSSIR VIGNE N°229

 

 

 

 

 

 

 

 

FRANCE

Page 8 : Les variétés résistantes doivent être renommées.

 

PRODUIRE, VITICULTURE

Page 16 : Opter pour un compost d'un mois.

Fertiliser à l’aide d’un compost jeune est préférable, que ce soit en conventionnel, en bio, ou même en biodynamie. C’est ce que confirment les essais de Dominique Massenot.

Page 18 : Des espoirs dans la lutte antimildiou.

Page 19 : Diminuer le cuivre, c’est possible.

Page 20 : L’IFT en pratique

Page 21 : Un outil de diagnostic décevant

Page 22 : Lutte contre le black-rot, prenez les devants

Page 22 : réussir demain : Un OAD pour le renouvellement du vignoble

 

MATERIEL

Page 36 : Un pulvérisateur à préparations biodynamiques

 

DOSSIER

Page 42 : Panneaux récupérateurs

Les pulvérisateurs à panneaux récupérateurs fleurissent sur les salons. Mais à quelles configurations de vignes sont-ils adaptés ?

Quels sont les modèles les plus efficaces ? Le point avec les experts travaillant sur le sujet.

 

 

PHYTOMA N°694

 

 

 

 

 

 

 

 

Page 6 : Réglementation Europe : approbations substances de base, prolongations, retraits, interdictions OGM. France : nouveaux matériels à réduction de dérive reconnus

Page 7 : Réglementation France : diméthoate interdit, décret et arrêté PNPP « biostimulantes »

 

VIGILANCE

Page 43 : Xylella fastidiosa : bilan de la surveillance 2015

par P. de Jerphanion, S. Joudar, F. Poliakoff, V. Olivier, B. Legendre, P. Reynaud, P. Hendrikx, A. Bronner, J. Grosman, J. Jullien, G. Chauvel, B. Bourgouin, J.-L. Flot, A. Poirier, V. Fajardi et C. Manceau

 

SUR LE METIER

Page 52 : Camille Crespe traque le campagnol des champs

par C. Urvoy

 

DOSSIER : Ravageurs souterrains

Page 15 : Avant-propos, par M. Decoin

Page 16 : Taupins : à la découverte des odeurs de racines

par F. Barsics, B. M. delory, M.-L. Fauconnier, F. J. Verheggen et J.-B. Thibord

Page 24 : Limaces des cultures : biologie et nuisibilité

par A. Chabert et J. Peigne, avec des membres du projet Resolim et cinq étudiants de l’Isara

Page 28 : Impact des pratiques culturales sur les limaces

par A. Chabert et J. Peigne, avec des membres de Resolim

Page 34 : Point sur le biocontrôle vis-à-vis des limaces

par E. Mottin, M. Tamine, A. Chabert et M. Charrier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20/05/2016 : « Peser les ruches pour adapter les traitements phytos » (AgriSalon)

Il fallait y penser : pour mesurer l’activité d’une ruche, la peser en temps réel. C’est l’idée développée par Bayer, déjà mise en place par la coopérative Val de Gascogne. Bayer va installer 25 autres balances dans toute la France.

Lire l’article d’AgriSalon.

« Le but : mesurer en temps réel les variations de poids de la ruche pour visualiser l’activité des abeilles en fonction du climat et des heures de la journée. Ces données permettront de mieux adapter les horaires de traitement »

C’est du concret, du vrai…

 

20/05/2016 : Du nouveau pour lutter contre Xylella fastidiosa ?

De nouveaux traitements sont expérimentés pour lutter contre Xylella fastidiosa, la bactérie qui ravage les oliviers des Pouilles en Italie du sud. Ce ne sont que des pistes. Elles pourraient stopper les accusations quelquefois délirantes.

 

20/05/2016 : Tout sur les Maladies du bois de la vigne

Les maladies du bois de la vigne sont un ennemi mortel pour les ceps. Sont désignées comme telles des attaques par différents champignons, dont le plus connu est l’Esca. Depuis l’interdiction des produits à base de l’arsénite de soude du fait de sa grande toxicité, les viticulteurs sont démunis pour soigner une vigne malade. La recherche bat son plein pour trouver des alternatives, sans résultat probant. Des méthodes préventives, essentiellement prophylactiques, sont toutefois utiles.

« Chenilles processionnaires : les techniques de lutte en pleine révolution » (Actu-Environnement)

 

24/05/2016 : « Chenilles processionnaires : les techniques de lutte en pleine révolution » (Actu-Environnement)

Sous ce titre, Actu-Environnement fait un point complet, pédagogique et illustré par une vidéo des moyens de lutte contre les chenilles processionnaires, qui sont un problème de santé publique du fait de leur caractère urticant.

Utilisation de Bacillus thuringensis, un moyen biologique, lutte mécanique, pièges, mise en place de nichoirs à mésanges : chaque moyen de lutte est présenté avec ses avantages et ses inconvénients.

 

 

RECHERCHE AGRONOMIQUE SUISSE N°5

 

 

 

 

 

 

 

 

Éditorial

Promouvoir des systèmes culturaux ménageant le sol, par Sturny W. G.

Environnement

Rendements et paramètres du sol après 20 ans de semis direct et de labour, par Chervet A., Ramseier L., Sturny W.G., Zuber M., Stettler M., Weisskopf P., Zihlmann U., Martinez I., Keller T.

Listes variétales

Liste recommandée des variétés de colza d’automne pour la récolte 2017, par Baux A., Luginbühl C., Nussbaum V.

 

 

REUSSIR FRUITS ET LEGUMES N°361

 

 

 

 

 

 

 

 

FRANCE

Page 8 : Nouvelles homologations pour limiter la dérive.

 

REGIONS

Page 13 : Bio, l’asperge bio a son association.

Page 14 : Roussillon Création d’un pôle Biocontrôle.

Page 18 : Loire-Atlantique La reconquête de la qualité de l’eau.

 

PRODUIRE

Page 42 : Auxiliaires, servez – vous !

Page 45 : Lutte biologique Les carabes sont nos amis.

Page 46 : Sélection Changement climatique : la sélection s’adapte.

Page 48 : Expérimentation Fraise et tomate au programme.

Page 50 : Fraise Des économies d’eau et d’engrais.

Page 54 : Pomme Résistance à la tavelure.

Page 54 : Tomate Lutte biologique contre les nématodes.

Page 54 : Pomme La pollinisation à la loupe.

 

DOSSIER : Quelles variétés d’abricots pour demain ?

Les attentes se multiplient autour de l’abricot.

Les nouvelles variétés doivent répondre à des enjeux multiples, agronomiques et commerciaux.

La gamme continue donc à s’étendre tant dans son calendrier de production qu’en diversité de coloration des fruits...

 

 

 

LA VIGNE N°286

 

 

 

 

 

 

 

 

VIGNE

Page 40 : Les trichogrammes ne lâchent pas l’affaire.

Page 43 : Une exploitation viticole numérique.

NOUVEAUTES

Page 74 : Produits : Vitimir, un intercep 100% mécanique.

 

 

INFO CTIFL N°320

 

 

 

 

JOURNÉE NATIONALE "BIOCONTRÔLE EN FRUITS ET LÉGUMES" - ÉTAT DES LIEUX, RECHERCHES EN COURS ET PERSPECTIVES

La journée s’est déroulée sur le centre Ctifl de Balandran. Près de 280 personnes, conseillers techniques, expérimentateurs, chercheurs, firmes phytosanitaires, semenciers, producteurs et distributeurs des filières fruits et légumes… ont participé à cet événement dont la thématique générale portait sur les produits de biocontrôle : définition, état des lieux, travaux de recherches en cours et perspectives sur la base d’exemples en cultures fruitières et légumières.

Y. TROTTIN - C. WEYDERT, P. 6-10

 

CONCEPTION D’UN VERGER DE FRUITS À NOYAU INNOVANT

Afin de concevoir des systèmes de culture innovants permettant de lever les freins rencontrés par les producteurs français de fruits à noyau, une méthode de conception par prototypage a été utilisée. Elle permet d’élaborer trois prototypes de systèmes de culture très différents grâce à la mobilisation des connaissances et savoir-faire d’un groupe d’experts. 35 leviers faisant appel à tous les services agroécologiques et aux technologies de pointes applicables à l’agriculture ont ainsi été identifiés et mobilisés. Une évaluation multicritère ex ante montre que ces trois prototypes présentent un intérêt agroenvironnemental, social et économique supérieur aux systèmes de culture existants. Ces résultats doivent toutefois être approfondis afin de sélectionner le ou les prototypes qui seront testés en station expérimentale.

Brigitte NAVEZ (Ctifl) - Valentine COTTET (Ctifl) - M. CAUSSE - A. GRANELL, P. 36-41


 

DEXIFRUITS, UN OUTIL D’ÉVALUATION DE LA DURABILITÉ DES VERGERS - APPLICATION AUX SYSTÈMES DU RÉSEAU NATIONAL EXPE - ECOPHYTO POMME

DEXiFruits est un outil informatique développé en co-construction avec l’INRA, le Ctifl, l’IFPC et l’AgroCampus Ouest. Il permet aux acteurs de terrain d’évaluer la durabilité de systèmes de production de fruits (fruits à noyaux et fruits à pépins) en calculant les performances globales des vergers. Il peut aussi être utilisé comme tableau de bord pour identifier les forces et les faiblesses de ces vergers et les améliorations possibles. L’outil est simple d’utilisation et nécessite des données facilement accessibles sur le terrain. À titre d’exemple, les 23 vergers du réseau national EXPE ECOPHYTO Pomme ont été évalués avec DEXiFruits et leurs performances ont été comparées.

Franziska ZAVAGLI (Ctifl) - A. VELU, P. 45-50


 

DANS LES SYSTÈMES MARAÎCHERS SOUS ABRIS - LE PROJET GEDUBAT VISANT LES BIOAGRESSEURS DU SOL

Grâce au suivi de dispositifs sur six sites, l’objectif de GEDUBAT, « Innovations techniques et variétales pour une gestion durable des bioagresseurs telluriques dans les systèmes maraîchers sous abri », est de valider l’intérêt agronomique, socio-économique et environnemental de l’utilisation de pratiques améliorantes pour lutter contre les bioagresseurs du sol. Pour répondre à ces objectifs, différents mécanismes ont été identifiés : agir sur la physiologie de la plante, freiner le développement de l’inoculum tellurique et améliorer l’activité biologique du sol. Des stratégies agronomiques ont alors été élaborées dans différents systèmes de culture testés dans le réseau de parcelles, et déclinées à l’aide de règles de décision basées sur l’observation de l’état sanitaire des cultures.

 

C. ADE - Y. TROTTIN - H. CLERC - C. GOILLON - A. LEFEVRE - L. PARES - H. VEDIE, P. 51-60