Portail

Bienvenue sur EcophytoPIC :

Vous êtes ici

En région

Découvrez toutes les informations régionales et accédez aux BSV

Participez

EcophytoPIC est ouvert aux contributions. Pour contribuer, prenez connaissance ici de la charte des contributeurs et envoyez vos documents ou liens à l’adresse suivante : ecophytopic@acta.asso.fr

Télécharger la plaquette

Octobre 2013




Actualité publiée le : 07/11/2013

Article - Essai travail du sol de Boigneville : travail du sol, précédents et maladies sont liés {Auteur:} Jérôme Labreuche {Résumé:} L’essai travail du sol de Boigneville met en lumière les interactions complexes existant entre le travail du sol, la rotation culturale et la biologie de chaque champignon. Article - Désherbage : les rumex exigent une lutte constante {Auteurs:} Ludovic Bonin Catherine Vacher ARVALIS-Institut du végétal {Résumé:} Avec une capacité de grenaison de plusieurs milliers de graines par plante, les rumex comptent parmi les vivaces qui prolifèrent le plus si rien n’est entrepris contre elles. Mais heureusement, quelques recours, qu’il faut associer, permettent de limiter les dégâts. Dossier - Stockage des grains : organiser la lutte contre les insectes {Résumé:} Charançons en tête, les insectes peuvent infester les silos de grains. Or, leur prolifération peut dégrader la qualité des produits et remettre en cause leur commercialisation. Nettoyage des locaux, ventilation des cellules, traitement des grains sont autant de moyens qu’il faut savoir exploiter avec doigté. Entre les méthodes éprouvées et les dernières innovations, ce dossier fait le point complet du raisonnement de la lutte contre les insectes au stockage. Liste des articles du dossier: -* Charançons, silvains, capucins, triboliums... : ces insectes fréquentent les silos français -* Ventilation de refroidissement : une prévention efficace contre les insectes -* Traitement au stockage : utiliser les insecticides à bon escient -* Phosphine et céréales : cinq freins à la fumigation recensés en France -* Alternative aux insecticides : éliminer les insectes par la chaleur ------------------------------------------------------------------------------------------ ---- ------------------------------------------------------------------------------------------ L’agroécologie base d’un nouveau modèle agricole. Le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll a lancé en décembre 2012 son projet agroécologique pour la France afin de produire autrement. Le terme « agroécologie » est devenu de plus en plus souvent associé à des publications scientifiques et utilisé pour désigner un nouveau modèle agricole, qui concilierait les enjeux économiques et environnementaux de l’agriculture. Le Centre d’études et de prospective du ministère de l’agriculture, a publié en juillet une note d’analyse visant à clarifier le concept d’agroécologie, son origine, ses grands principes, ses fondements scientifiques et techniques et les défis qu’il représente. Ses définitions sont variées, selon qu’il se décline comme une discipline scientifique, un ensemble de pratiques agricoles systémiques ou un mouvement social. Sa mise en œuvre dans les systèmes de production agricole nécessite un changement d’échelle, voire de paradigme. Changer la couleur des fleurs de colza pour réduire les infestations de méligethes Le méligethes (Meligethus aenus) est un ennemi majeur du colza (Brassica napus) par ses attaques des inflorescences, et il devient de plus en plus difficile de maîtriser en raison de sa résistance aux insecticides.. Les variétés de colza cultivées ont des fleurs jaunes et on observe précisément la préférence de ces insectes pour cette couleur par rapport à beaucoup d’autres. Les chercheurs de Centre de recherche de Rothamsted en Angleterre ont expérimenté sur le terrain l’effet du changement de la couleur des pétales sur leur attractivité pour ces coléoptères, en comparant des fleurs teintées sys¬témiquement en jaune, rouge et bleu avec un témoin blanc Il ont ainsi montré qu’un changement dans la couleur des pétales de jaune à rouge apportait une réduction très significative des infestations, ce qui pourrait aboutir à développer des stratégies de lutte combinant par exemple des cultures de variétés à fleurs rouge, qu’il faudra génétiquement créer, avec l’implantation de plantes piège à fleur jaune. Lutte intégrée contre les maladies des céréales et approche agronomique globale Arvalis-Institut du végétal détaille dans un récent article les possibilités de gérer efficacement les risques phytosa¬nitaires concernant 8 maladies des céréales. Les potentialités actuelles des moyens de lutte disponibles : chimique, stimulateur de défense des plantes, résistance variétale, biologique et agronomique sont présentées. L’incidence des bonnes pratiques prophylactiques et agronomiques sur chaque maladie est appréciée. Ces pratiques, souvent négligées ou même oubliées par l’agriculteur au profit d’une lutte chimique avec le problème des résistances à certains produits phytopharmaceutiques, sont à appliquer et à combiner en amont du semis de la culture, afin d’anticiper et de réduire les risques d’apparition ou de propagation d’une maladie. La lutte en végétation est ainsi allégée par la diminution, voire la suppression de certains traitements chimiques, dans le sens des préconisations du plan Ecophyto 2018. Mise en oeuvre de la Protection intégrée contre les ennemis des cultures et loi d’avenir pour l’agriculture Le projet de loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt, présenté par Stéphane Le Foll le 17 septembre 2013, comprend un ensemble de dispositions et réglementations visant à encadrer plus strictement la mise en marché et l’utilisation des produits phytosanitaires et à compléter les dispositions et actions du plan Ecophyto destiné à limiter leur emploi et à promouvoir et accompagner la mise en œuvre d’une protection intégrée. Il s’agit du processus de mise en marché des produits phytosanitaires, du suivi de post autorisation de leur mise sur le marché, des actions en faveur de la protection intégrée, de la surveillance de leurs effets non intentionnels, d’expérimenter un certificat d’économie des produits phytopharmaceutiques comme outil pour accompagner la réduction de leur emploi, du soutien aux produits de biocontrôle par un assouplissement réglementaire, un conseil renforcé et des dispositions les privilégiant en matière de publicité. ------------------------------------------------------------------------------------------ ---- ------------------------------------------------------------------------------------------ « Le piégeage massif prouve son efficacité dans de nombreuses cultures » (Horti Daily) Sous ce titre (in English), Horti Daily, revue professionnelle, rend compte de l’utilisation, au Canada, du piégeage massif, dans de nombreuses cultures en serres, en particulier contre les thrips et les aleurodes. Le piégeage massif consiste en l’emploi de nombreuses bandes collantes colorées et imprégnées de phéromones spécifiques. Lire la suite-> http://www.forumphyto.fr/2013/10/25/le-piegeage-massif-prouve-son-efficacite-dans-de-nombreuses-cultures-horti-daily/] Curiosité sérieuse : la volaille pour désherber les tomates bio sous serre Hortidaily, périodique professionnel néerlandais à vocation internationale, titre « la volaille efficace contre les mauvaises herbes en serres bio » (in English) ; et décrit brièvement une recherche belge utilisant des canards, des oies ou des poules dans des serres bio, où les tomates sont cultivées en sol. L’expérience semble montrer que c’est efficace.…[Lire la suite-> http://www.forumphyto.fr/2013/10/24/curiosite-serieuse-la-volaille-pour-desherber-les-tomates-bio-sous-serre/] Cynips du châtaignier : Torymus sinensis, insecte antagoniste, se répand Le cynips du châtaignier fait d’importants dégâts. Mais Torymus sinensis semble pouvoir lutter efficacement. Pour mesurer l’ampleur des attaques du cynips, lire « « Les châtaigniers sont en danger » (Le Dauphiné Libéré) » ou « Cahors : après le frelon asiatique, le cynips de Chine » sur ForumPhyto. Pour lutter contre le cynips, l’Italie autorise des lâchers de torymus sinensis, une micro-guêpe…[Lire la suite-> http://www.forumphyto.fr/2013/10/02/cynips-du-chataignier-torymus-sinensis-insecte-antagoniste-se-repand/] Châtaignes et noisettes : prenez garde aux balanins ! Les balanins comporte une dizaine d’espèces des insectes dont la larve se développe à l’intérieur des glands, noisettes ou châtaignes. André Lequet, INRA, a publié un article sur la biologie des balanins. Les moyens de lutte ou de prophylaxie ne sont pas décrits. Il s’agit de l’article d’un entomologiste amoureux des insectes. [Lire la suite->http://www.forumphyto.fr/2013/10/06/chataignes-et-noisettes-prenez-garde-aux-balanins/] « L’agroécologie, vous connaissez ? » (INRA) Acteur incontournable des connaissances scientifiques en agroécologie, l’Inra organise un colloque « Agroécologie et recherche » le 17 octobre 2013. Sous le titre « L’agroécologie, vous connaissez ? », à destination du grand public, l’INRA a mis en ligne 10 pages Internet d’explications concrètes et pédagogiques pouvant servir d’introduction à ce colloque. Ce dossier sur l’agroécologie est quelque peu unilatéral. [Lire la suite-> http://www.forumphyto.fr/2013/10/14/lagroecologie-vous-connaissez-inra/] ------------------------------------------------------------------------------------------ ---- Article - Projet de loi d’avenir agricole : Quoi de prévu pour les phytos ? {Résumé: } Le projet de loi d’avenir agricole évoque, dans certains de ces articles, les questions de santé végétale et de réglementation phytosanitaire. Quelques éléments. Article - Entretien avec Marion Guillou à propos de son rapport sur l'agroécologie {Auteur:} M. decoin {Résumé:} Sous le titre : Le projet agroécologique : vers des agricultures doublement performantes pour concilier compétitivité et respect de l’environnement, Marion Guillou a remis son rapport sur l’agroécologie en mai dernier au ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll. Il en a repris des propositions dans le projet de loi d’avenir présenté le 17 septembre. Certaines concernent la santé végétale. Éclairage. Article - Polinov, épisode 2 : Vers des systèmes de cultures favorables aux abeilles {Auteurs :} A. Decourtye, M. Gayrard, A. Chabert, F. Requier, O. Rollin, J-F. Odoux, M. Henry, F. Allier, N. Cerrutti, G. Chaigne, P. Petrequin, S. Plantureux, E. Gaujour, E. Emonet, C. Bockstaller, P. Aupinel, N. Michel, V. Bretagnolle. {Résumé:} Le projet Polinov consiste à concevoir et évaluer ex ante des systèmes de cultures innovants favorables à l’apiculture et aux abeilles domestiques et sauvages, tout en évaluant leurs effets technico-économiques agricoles. Les deux premières étapes, présentées dans un article précédent, ont consisté à : -* décrire l’état de référence (situation initiale) de quatre systèmes agricoles d’une zone géographique (Plaine et Val-de-Sèvres, Deux-Sèvres), -* évaluer leurs performances vis-à-vis des abeilles et d’autres critères (évaluation multicritère par le logiciel DEXi-Abeilles, étude des abeilles grâce à l’observatoire Ecobee basé sur le suivi de ruchers). Voici la suite. ------------------------------------------------------------------------------------------ ---- Article - Manifestation : 12ème Suprofruit sur les techniques d'application de produits phytosanitaires en cultures fruitières et viticoles : tour d'horizon des dernières avancées {Auteur:} Verpont F {Résumé:} Pour sa douzième édition, le Groupe de travail international sur les techniques d'application des produits phytosanitaires en cultures pérennes, a rassemblé à l'université polytechnique de Valence environ 75 participants venus d'Europe, d'Amérique du Nord et pour la première fois d'Amérique du Sud et d'Afrique du Sud. Ces rencontres en salle et sur le terrain sont une véritable opportunité d'échanges entre chercheurs, techniciens, et représentants de firmes phytosanitaires impliqués sur les thématiques liées à la pulvérisation. Article - Monilioses sur abricot et pêche : les conditions favorables au développement {Auteurs :} Mandrin J.F., Weydert C. {Résumé:} Les monilioses sont une des maladies les plus préjudiciables pour la production des fruits à noyau. L'efficacité des produits reste partielle, de sorte que des problèmes de pourriture peuvent apparaître même avec des traitements bien positionnés. Les essais que nous avons réalisés ces quatre dernières années pour évaluer l'efficacité de différentes méthodes de lutte ont été l'occasion de confirmer, par l'enregistrement de paramètres complémentaires, l'importance de certains facteurs de risque comme le climat ou la charge des arbres. Nous proposons ici quelques rappels sur la biologie des monilioses et sur ces facteurs qu'il est indispensable de prendre en compte pour améliorer la protection contre ces maladies. Article - Les méthodes de lutte alternative contre le campagnol provençal {Auteurs :} Tronel C., Bouniol M. {Résumé:} Parmi les nombreux bioagresseurs des arbres fruitiers, le campagnol provençal occupe une place importante. La recherche de nouvelles solutions techniques est rendue nécessaire à la suite des restrictions d'utilisation de la lutte chimique dont les effets non intentionnels restent préoccupants. Après une recherche bibliographique, le Centre expérimental horticole de Marsillargues (CEHM) dans l'Hérault, a mis en place les quelques outils de protection aujourd'hui disponibles. La biologie du ravageur et les méthodes de prophylaxie sont rappelées. L'importance des surfaces à protéger et le coût de fonctionnement sont des éléments à prendre en compte pour le choix des différents matériels, Topcat®, système Standby® et matériel Rodenator® qui ont montré leurs efficacités respectives. ------------------------------------------------------------------------------------------ ---- Article - Céleri-rave : Lutter contre le Sclerotinia - p 42 {Résumé:} Sclerotinia sclerotiorum est un champignon qui peut occasionner de nombreux dégâts sur la culture du céleri-rave. Par sa polyvalence d’action, le pathogène a la capacité de se développer aussi bien dans la parcelle que dans la chambre froide, maintenue à +0,5°C. La maîtrise de la qualité sanitaire au champ est l’un des leviers à exploiter afin de réduire le développement du pathogène tout au long de son cycle de production. De fait, la stratégie de lutte devra prendre en compte la biologie complexe du pathogène afin de dégager des méthodes de lutte prophylactiques et curatives. Les dégâts en parcelle sont récurrents mais restent assez faibles. En revanche, durant la conservation en chambre froide, il n’est pas rare d’observer le développement du pathogène à partir des tissus contaminés, impactant fortement le rendement commercialisable. La plasticité de ce pathogène, couplée à une longue conservation, nécessite la mise en place d’une stratégie de protection en parcelle à plusieurs niveaux Article - Choux : Reconnaître les principales maladies - p 44 Article - Pomme : Maîtriser la pousse et stimuler les défenses naturelles - p 46 Article - Tech & Bio : contre l’enherbement maximum - p 50 ------------------------------------------------------------------------------------------ ---- Article - Que deviennent les phytos dans les sols ? - p 38 Article - Eviter de cultiver la maladie à l'interculture - p 44 ------------------------------------------------------------------------------------------ ---- Article - Innovation variétale : Les hybrides au centre des débats du congrès de pépiniéristes -p 10 {Résumé:} Encore trois ans avant que la pépinière puisse espérer multiplier des hybrides résistants d'obtention française, alors qu'un hybride français est prêt. De quoi susciter l'incompréhension. L'Inra s'est expliqué de ses choix lors du congrès des pépiniéristes. ------------------------------------------------------------------------------------------ ---- Article - Les nématodes vecteurs du court-noué - p 36 Article - Flavescence dorée, le grand nettoyage - p 38 Article - À chacun son Certiphyto - p 70