Portail

Bienvenue sur EcophytoPIC :

Vous êtes ici

En région

Découvrez toutes les informations régionales et accédez aux BSV

Participez

EcophytoPIC est ouvert aux contributions. Pour contribuer, prenez connaissance ici de la charte des contributeurs et envoyez vos documents ou liens à l’adresse suivante : ecophytopic@acta.asso.fr

Télécharger la plaquette

Octobre 2012




Actualité publiée le : 15/11/2012

Article - Cultures intermédiaires : choisir la technique de destruction la plus appropriée {Auteurs}: Jérôme Labreuche, Damien Brun ARVALIS - Institut du végétal {Résumé}: Il est possible de détruire une culture intermédiaire par des moyens très différents?: le gel, les herbicides ou des interventions mécaniques (labour, déchaumage, broyage, roulage…). Tous ces moyens n’ont pas la même efficacité selon les couverts semés et certains exigent des conditions pédoclimatiques particulières pour être mis en œuvre. Intérêts et limites de chaque technique. Article - D. Picoche, 360?ha en Bourgogne : des économies en désherbage sur blé grâce au bas volume {Auteur}: Valérie Noël {Résumé}: Depuis 2011, Dominique Picoche recourt à la pulvérisation à bas volume pour désherber ses 120?ha de blé. Il gagne du temps et de l’argent, mais s’impose un protocole strict et précis lors de ses traitements?: les conditions d’applications sont déterminantes pour la réussite de l’opération. ---- ------------------------------------------------------------------------------------------ Des plants de maïs pour piéger les mouches des légumes Supprimer tout traitement insecticide sur les cultures de légumes, tel est le pari tenu par une équipe du Cirad à la Réunion. Grâce à des plants de maïs installés tout autour des parcelles maraîchères, et [...] [Lire la suite->http://www.clubadalia.com/actualites/vos-actualites-par-thematiques/protection-integree/855-des-plants-de-mais-pour-pieger-les-mouches-des-legumes] Evaluation de l'épidémiosurveillance dans le cadre du plan Ecophyto 2018 L’évaluation de la surveillance épidémiologique des cultures, axe 5 du plan Ecophyto, a fait l’objet d’un rapport d’étape du Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux [...] [Lire la suite->http://www.clubadalia.com/actualites/vos-actualites-par-thematiques/protection-integree/854-evaluation-de-lepidemiosurveillance-dans-le-cadre-du-plan-ecophyto-2018] Di@gnoPlant® : le diagnostic-conseil des bioagresseurs des cultures sur smartphones Dans un objectif de réduction des traitements phytosanitaires sur les cultures, l’identification précoce et fiable d’une maladie, la détection des bio-agresseurs émergents s’avèrent des étapes cruciales en [...] [Lire la suite->http://www.clubadalia.com/actualites/vos-actualites-par-thematiques/protection-integree/853-dignoplantr-le-diagnostic-conseil-des-bioagresseurs-des-cultures-sur-smartphones-] ---- ------------------------------------------------------------------------------------------ « Des microorganismes pour booster vos cultures » (Agriculture Nouvelle) Sous ce titre, Agriculture Nouvelle expose quelques exemples de travaux actuels de recherche et développement sur les produits à base de micro-organismes pour un réel bénéfice aux cultures tout en préservant l’équilibre du sol. Quelques utilisations existent déjà en particulier en culture légumières. Première utilisation possible de micro-organismes…[Lire la suite->http://www.forumphyto.fr/2012/10/02/%C2%AB-des-microorganismes-pour-booster-vos-cultures-%C2%BB-agriculture-nouvelle/] PURE prend le relais d’ENDURE PURE, nouveau réseau européen piloté par l’INRA prend le relais du projet ENDURE, projet européen de recherche sur la protection intégrée, maintenant terminé. PURE a pour but déclaré de « fournir des solutions de protection intégrée des cultures et une boîte à outils pratique pour sa mise en place dans les principaux systèmes agricoles européens ». On ne peut qu’adhérer…[Lire la suite->http://www.forumphyto.fr/2012/10/02/pure-prend-le-relais-d%E2%80%99endure/] Chardons (dossier de liens, B Peiffer) Le dossier de liens ci-après a été établi par B Peiffer de la liste hygiène. Il recense de nombreux liens sur les chardons, adventice particulièrement envahissante, y compris à distance. Il recense de nombreux liens sur les aspects techniques de la lutte contre les chardons, ainsi que sur quelques aspects réglementaires. Du fait d’une politique des pouvoirs publics…[Lire la suite->http://www.forumphyto.fr/2012/10/08/chardons-dossier-de-liens-b-peiffer/] Protéger les pommiers contre la tavelure Une pomme atteinte de tavelure La tavelure, maladie causée par le champignon parasite Venturia inaequalis, peut provoquer des dégâts majeurs dans les vergers. La protection par voie chimique nécessite de nombreuses applications. Les techniques de protection intégrée sont donc particulièrement recherchées par les producteurs, pour des raisons techniques, économiques et d’image. « Stratégies de protections contre la tavelure du pommier »… [Lire la suite->http://www.forumphyto.fr/2012/10/08/proteger-les-pommiers-contre-la-tavelure/] ---- Article - PENTHALEUS MAJOR REVIENT ACCOMPAGNE. Point sur de nuisibles acariens d'hiver rencontrés sur feuilles d'épinards et de salades {Auteur:} A-I. Lacordaire { Résumé:} Suite à des signalements et prélèvements en culture de batavia et d’épinards début 2012, l’acarien Penthaleus major a été identifié. L’article présente cette espèce déjà signalée sur radis en 1994 et rapporte, outre les deux identifications formelles, des signalements probables sur d’autres cultures et dans diverses régions. Par ailleurs un autre acarien, Tyrophagus similis, a également été identifié sur épinards, ainsi qu’une autre espèce de Tyrophagus. Ces acariens « d’hiver » (= actifs en hiver) sont à surveiller. Article - RESISTANCE AUX INHIBITEURS DE L'ALS : GARE AUX DICOTS ! Après le coquelicot et les matricaires, la stellaire fait de la résistance {Auteurs:} C. Délye, R. Causse {Résumé:} -* Contexte : Les inhibiteurs de l’acétolactate-synthase (ALS) sont aujourd’hui la principale famille d’herbicides utilisé en France. Le risque de résistance à ces substances est bien vulgarisé pour les graminées mais moins pour les dicotylédones. -* Cas : Ce travail rapporte le premier cas de résistance aux inhibiteurs de l’ALS chez la stellaire intermédiaire (Stellaria media) en France. Il est dû à une mutation au codon 574 de l’ALS qui confère une résistance à tous les inhibiteurs de l’ALS autorisés en France. Une fois encore, la résistance a été sélectionnée par l’absence de diversité de pratiques de désherbage (désherbage chimique du blé à base uniquement d’inhibiteurs de l’ALS). -* Conséquences : Ce nouveau cas de résistance souligne la nécessité de raisonner l’emploi des inhibiteurs de l’ALS, et d’inclure ces herbicides dans un ensemble aussi diversifié que possible de pratiques de désherbage. ------------------------------------------------------------------------------------------ ---- Article - Observations sur la flore fongique du noyer : cas particulier du {colletotrichum} {Auteur:} Giraud M. {Résumé:} La flore fongique du noyer a été particulièrement étudiée dans le cadre du programme concerté Ctifl-Creysse SENuRA-université de Gérone sur la bactériose du noyer ; en particulier sur la possible interaction entre bactéries et champignons dans l’expression es symptômes de bactérioses. Des analyses systématiques ont été effectuées au Laboratoire de phytopathologie fruits du Ctifl au centre de Lanxade, en 2007 et 2008. Un bilan de ces travaux ont été présentés, notamment, au cours de Conseil d’administration de la SENuRA en avril dernier. Article - Maladies de conservation de la pomme : biologie et épidémiologie des gloeosporioses {Auteurs:} Giraud M., Moronvalle A. {Résumé:} Le groupe des gloeosporioses représente la plus fréquente des maladies fongiques de conservation de la pomme en Europe de l’Ouest, et le principal agent responsable en France est Neofabraea alba. La biologie et l’épidémiologie de cette espèce sont relativement mal connues. La source d’inoculum serait présente sur les branches des pommiers, peut-être aussi dans l’environnement du verger, et les spores sont véhiculées par la pluie vers les fruits, où elles pénètrent dans les lenticelles avant d’entrer en phase de latence. Les principaux paramètres intervenant dans le processus d’infection sont la durée d’humectation associée à une pluie, la température et le délai entre la date de récolte et l’épisode pluvieux. Article - Biodiversité fonctionnelle en cultures de brassicacées - régulation naturelle des mouches du genre Delia {Auteur:} Picault S. {Résumé:} L’influence des abords de parcelle sur la régulation naturelle des populations de mouches du genre Delia en cultures de brassicacées a été étudiée de 2009 à 2011 dans le cadre du projet Biodivleg, en comparant différentes variables biologiques et agronomiques entre des parcelles bordées par des milieux semi-naturels de forte et de faible densité. Les résultats obtenus montrent que l’action de certaines espèces de staphylins et de carabidés vis-à-vis des mouches est significative mais que, dans les conditions de production des parcelles échantillonnées, celle-ci demeure insuffisante pour limiter significativement l’incidence des dégâts à la récolte. L’effet de cette action pourrait toutefois être amplifié par la mise en place de milieux semi-naturels de forte densité en bordure de culture, à condition d’adapter en parallèle certaines pratiques culturales. Article - Sur le contrôle des pucerons du pommier : le rôle des araignées de la frondaison {Auteurs:} Ricard J.M., Boreau de Roncé C., Mandrin J.F., Garcin A., Jay M., Lavigne C., Bouvier J.C {Résumé:} Le rôle des araignées de la frondaison sur la prédation des pucerons et notamment le puceron cendré {Dysaphis plantaginea} a été étudié en vergers de pommier à l’aide de techniques moléculaires. Nous montrons que les araignées contribuent à la régulation de ces ravageurs au tout début du printemps en consommant des fondatrices de colonies. Le niveau de prédation est dépendant de la taille des araignées et de leur abondance alors que l’identité des espèces ne jouerait pas, sur cette période de début de printemps. La richesse en espèces semble augmentée par la complexité des haies environnant les vergers. Leur abondance serait liée à la qualité écologique des infrastructures qui augmente la ressource en proies. Les araignées de la frondaison sont ainsi des auxiliaires intéressants à favoriser pour une régulation des pucerons car elles interviennent à un moment clé du cycle de ces ravageurs. Article - Chenille à fourreau de l'asperge : un ravageur localisé mais très néfaste {Auteurs:} Roy G. {Résumé:} La zone de production d’asperge du bassin méditerranéen est menacée par un ravageur pour lequel il n’y a plus aucun moyen de lutte chimique à l’heure actuelle en France. Le mode de vie souterrain de la chenille de {Parahypopta caestrum} rend la lutte difficile. Les stades sensibles du ravageur sont restreints dans le temps. Il existe différents moyens de luttes, mécanique ou prophylactique mais dont l’efficacité ne suffit pour le moment pas à contrôler le ravageur de façon économiquement acceptable. Des essais sont mis en place en France pour essayer de faire homologuer de nouvelles spécialités ou pour tester des moyens de lutte biologique. Il reste encore beaucoup de travail avant d’aboutir à une solution acceptable. ------------------------------------------------------------------------------------------ ---- Article - Protéger les plantes par les plantes - p24 Article - Résultats prometteurs d’un produit naturel contre l’esca - p28 ------------------------------------------------------------------------------------------ ---- Article - Détruire ses couverts à moindre frais - p34 ------------------------------------------------------------------------------------------ ---- Article - En route pour traquer la flavescence dorée - p32 Article - Cépages, clones, porte-greffes: les innovations à venir - p46 Article - L’Ecocep maîtrise l’enherbement sous le rang en toute simplicité -p77 ------------------------------------------------------------------------------------------ ---- Article - Nouvelles propriétés antifongiques de Plantes exposées aux UV {Auteurs}: Olivier Schumpp, Valentine Berger, Eric Remolif, Bernard Messerli, Peter Frei, Michel Monod,Jean-Luc Wolfender et Katia Gindro {Résumé}: En situation de stress, les plantes produisent des composés chimiques pour se protéger. Ces molécules les aident à s'adapter aux changements de leur environnement et à se défendre entre autres contre les maladies fongiques. Certaines espèces de champignons phytopathogènes, particulièrement celles appartenant au groupe des Fusarium,sont également capables de développer des maladies chez l'homme. Afin de découvrir de nouvelles molécules fongicides, exploitables tant dans le domaine agronomique que médical, une trentaine d'espèces végétales ont subi un stress lumineux par traitement aux UV-C. Les espèces de la famille des Vitaceae répondent particulièrement bien à ce stimulus en produisant de nouvelles substances efficaces contre les Fusarium. ------------------------------------------------------------------------------------------