Portail

Bienvenue sur EcophytoPIC :

Vous êtes ici

En région

Découvrez toutes les informations régionales et accédez aux BSV

Participez

EcophytoPIC est ouvert aux contributions. Pour contribuer, prenez connaissance ici de la charte des contributeurs et envoyez vos documents ou liens à l’adresse suivante : ecophytopic@acta.asso.fr

Télécharger la plaquette

Janvier 2013




Actualité publiée le : 01/02/2013

Article - Réorganiser sa rotation en sortant des sentiers battus {Auteurs:} Nathalie Landé, Gilles Sauzet, Léa Dulos {Résumé:} Nouvelles espèces, alternance de cultures, implantation en association, en couvert ou en dérobé… Il existe plusieurs chemins pour réorganiser sa rotation afin d’alléger le poids des intrants. Ils sont en partie testés dans le projet Phyto-Sol. ------------------------------------------------------------------------------------------ ---- ------------------------------------------------------------------------------------------ Langage chimique des champignons endophytes et lutte contre les champignons producteurs de mycotoxines Des scientifiques des laboratoires « Molécules de communication et adaptation des micro-organismes » et « Origine, structure et évolution de la biodiversité » (Muséum national d’Histoire naturelle [...][Lire la suite->http://www.clubadalia.com/actualites/vos-actualites-par-thematiques/protection-integree/903-langage-chimique-des-champignons-endophytes-et-lutte-contre-les-champignons-producteurs-de-mycotoxines-] L’ambroisie gagne de plus en plus de terrain et une meilleure coordination de la lutte s’impose L’ambroisie à feuille d’armoise (Ambrosia artemisiifolia) est une plante invasive qui s’installe facilement sur les terres dénudée et inoccupées. Son pollen, que le vent peut transporter à plus de 100 km [...][Lire la suite...->http://www.clubadalia.com/actualites/vos-actualites-par-thematiques/protection-integree/904-lambroisie-gagne-de-plus-en-plus-de-terrain-et-une-meilleure-coordination-de-la-lutte-simpose-] Lancement d’EcophytoPIC, le portail de référence de la protection intégrée des cultures Le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt (MAAF) a annoncé, le 7 décembre 2012, l’ouverture d’EcophytoPIC, le premier portail de la protection intégrée des cultures dédié aux [...][Lire la suite...->http://www.clubadalia.com/actualites/vos-actualites-par-thematiques/protection-integree/905-lancement-decophytopic-le-portail-de-reference-de-la-protection-integree-des-cultures] ------------------------------------------------------------------------------------------ ---- ------------------------------------------------------------------------------------------ « La lutte biologique inondative testée en Martinique » (Campagnes et Environnement) Sous ce titre, Campagnes et Environnement mentionne l’initiative de la Fredon (Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles) pour expérimenter la lutte biologique contre des parasites majeurs des cultures maraîchères en Martinique. [Lire la suite->http://www.forumphyto.fr/2013/01/08/la-lutte-biologique-inondative-testee-en-martinique-campagnes-et-environnement/] Ecophyto : Vidéos explicatives du ministère de l’agriculture Le Ministère de l’agriculture sur son site de présentation d’Ecophyto met en ligne une suite de reportages vidéos. Chaque exemple est accompagné d’une description écrite un peu plus détaillée. Les vidéos sont brèves, concrètes, et illustrent bien ce que les agriculteurs font concrètement sur le terrain… et leurs contraintes réelles. Seul point négatif : Le commentaire est systématiquement orienté vers…[Lire la suite->http://www.forumphyto.fr/2013/01/08/ecophyto-videos-explicatives-du-ministere-de-l%E2%80%99agriculture/] « Produisons autrement », « agro-écologie » : une auberge espagnole ? Stéphane Le Foll a présenté son projet agro-écologique lors d’une journée « Produisons autrement » le 18 décembre 2012. Les commentaires dans les médias professionnels ont souligné la satisfaction des producteurs, heureux de constater que leurs actions combinant protection de l’environnement et productivité sont comprises. Au-delà de cette journée à visée médiatique, que peut-on attendre de l’agroécologie à la mode…[Lire la suite-> http://www.forumphyto.fr/2013/01/15/%C2%AB-produisons-autrement-%C2%BB-%C2%AB-agro-ecologie-%C2%BB-une-auberge-espagnole/] Un point sur Ecophyto en Normandie En septembre 2012, La Chambre régionale d’Agriculture de Normandie et les Directions Régionales de l’agriculture (DRAAF) de Haute et Basse Normandie organisait un colloque Ecophyto. Le bilan de ce colloque est disponible sur le site de la Chambre Régionale d’Agriculture. Trois interventions méritent particulièrement attention : « Etat d’avancement du plan Ecophyto » (1.5MO) par Emmanuelle Soubeyran, DGAL, Ministère de l’Agriculture….[Lire la suite->http://www.forumphyto.fr/2013/01/25/un-point-sur-ecophyto-en-normandie/ ] ------------------------------------------------------------------------------------------ ---- Article - Nématodes des pommes de terre, tour d'horizon à ras du sol {Auteur:} S. Duvauchelle {Résumé:} Il y a du nouveau sur les nématodes de la pomme de terre, à cause de l'évolution de la réglementation sur les nématodes à kystes et de la découverte de foyers de nématodes à galles. D'où l'intérêt d'un rappel des connaissances sur: -* la biologie de ces bioagresseurs en relation avec les cultures de pomme de terre; -* les méthodes de gestion des populations de nématodes. Article - Nématodes des pommes de terre, que demande la loi? {Auteur:} S. Szilvasi {Résumé:} Il y a eu des évolutions récentes de la réglementation de 4 espèces de nématodes nuisibles aux cultures de pomme de terre à la fois organismes de quarantaine, de lutte obligatoire et présents sur le territoire français. Les nouvelles règles, impératives, sont présentées ici. Article - {Drosophila suzukii}, vers une lutte biologique contre ce ravageur des fruits rouges {Auteurs:} S. Chabert, R. Allemand, M. Poyet, N. Ris, P. Gibert {Résumé:} {Drosophila suzukii}, espèce invasive récemment introduite, est responsable de ravages conséquent en arboriculture fruitière et sur fraisier aux USA et en Europe de l'Ouest, dont la France. Afin de pouvoir envisager des méthodes de lutte alternatives aux insecticides, il est nécessaire de mieux connaître les traits biologiques de l'espèce ainsi que sa vulnérabilité aux parasitoïdes naturels. C'est l'objet d'une étude, réalisée en conditions de laboratoire. Article - La pyrale du café à la Réunion {Auteurs:} M. Chartier, S. Quilici, B. Frérot, M. Noirot, S. Glénac, F. Descroix {Résumé:} La pyrale du café est le principal ravageur du café à la Réunion. Les dégâts qu'elle occasionne dans les caféières réunionnaises et l'inefficacité des méthodes de lutte en saison pluvieuse ont conduit le Cirad à commencer, en 2012, un projet de recherche visant à mettre au point de nouvelles méthodes de maîtrise des populations, dans une optique de protection intégrée. ------------------------------------------------------------------------------------------ ---- Article - La voie est toute tracée pour le biocontrôle - p44 {Auteur:} C. Gloria {Résumé:} Les sociétés agrochimiques engagent des investissements dans la recherche et le développement des produits de biocontrôle. Ces solutions respectueuses de l’environnement vont pouvoir décoller. ------------------------------------------------------------------------------------------ ---- Article - La recherche viticole face à la réduction des intrants -p26 ------------------------------------------------------------------------------------------ ---- Article - Le flétrissement bactérien – une maladie mystérieuse des graminées fourragères {Auteurs:} Kölliker R., Wichmann F., Vorhölter F.J., Conradin C., Reinhard S., Boller B., Widmer F. {Résumé:} Le flétrissement bactérien des graminées fourragères est causé par la bactérie Xanthomonas translucens pv. graminis (Xtg) et occasionne de lourds dommages dans les prairies et les pâturages. Pour permettre de sélectionner des variétés résistantes, nous étudions les principes génétiques de l’interaction entre les bactéries et les plantes. Il s’est avéré que cette interaction présentait certaines particularités par rapport à d’autres maladies causées par des espèces de Xanthomonas touchant le riz, la tomate ou le citron. Aucun signe d’interaction spécifique n’a pu être trouvé entre les isolats de bactéries et les phytogénotypes, interaction typique des gènes de résistance classiques. Le séquencement du génome Xtg a montré que ce pathogène possédait un nombre extraordinairement important de séquences d’insertion. De plus, l‘organisation d’un facteur de virulence capital se distingue fondamentalement des autres espèces de Xanthomonas. Bien que la suppression spécifique de ce facteur de virulence ait conduit à une large perte de la virulence, les bactéries ont tout de même pu se multiplier dans la plante. Ces découvertes apportent des éléments précieux pour le développement de méthodes de sélection efficaces. Article - La lutte contre la chrysomèle des racines du maïs est un succès à ce jour {Auteurs:} Bertossa M., Morisoli R., Colombi L. {Résumé:} Depuis l'an 2000, la Suisse fait partie des 22 pays européens touchés par le ravageur de quarantaine Diabrotica virgifera virgifera LeConte, la chrysomèle des racines du maïs. Il s'agit du plus important ravageur du maïs, causant dans le monde entier des dommages estimés à 1,5 milliards de dollars. En Suisse, ce coléoptère ne s'est établi qu'au Tessin. L'établissement d'une population locale a pu être empêché jusqu'ici au nord des Alpes. Le dépouillement des données collectées durant 12 ans sur l'apparition et la distribution de l'espèce permet d'affirmer qu'il s'agit au Tessin d'une population migrant chaque année depuis les foyers principaux de Lombardie. La stratégie de lutte adoptée en Suisse se base essentiellement sur des restrictions sévères apportées aux rotations et renonce à la lutte chimique telle que prévue par exemple dans l'Union européenne. L'efficacité de la rotation des cultures contre la chrysomèle des racines du maïs a été mise à l'épreuve dans un essai de cinq ans au champ. Les résultats montrent que les systèmes de rotation peuvent empêcher durablement le développement de populations susceptibles de causer des dégâts d'importance économique.