Associer légumes et arbres fruitiers en agroforesterie

Cultures légumières
Arboriculture
Année de publication 2017
  (mis à jour le 03 déc 2019)
Source : 
Projet SMART - Agroforesterie maraîchère
Auteur :  Collectif - Coordination : Laetitia Fourrié (ITAB) et François Warlop (GRAB)
Réferences : 
Projet SMART. 40 p. Juin 2017
Associer légumes et arbres fruitiers en agroforesterie

Principes, éléments techniques et points de vigilance pour concevoir et conduire sa parcelle

La demande d’accompagnement pour la création de « vergers maraîchers » (comprendre agroforesterie associant arbres fruitiers et légumes) est importante.

Elle résulte de plusieurs facteurs conjugués : relocalisation agricole, explosion des circuits courts, production en AB ou sans intrants phytosanitaires, foncier restreint...

Cet accompagnement nécessite d’avoir suffisamment d’éléments techniques de terrain, mais il est très délicat de proposer des références standard pour l’ensemble des vergers maraîchers, étant donnée la grande diversité de ces systèmes innovants et encore peu fréquents.

Les éléments développés dans ce guide s’appuient sur des expériences de professionnels convaincus et engagés dans ces systèmes innovants. Ce mémento regroupe les principaux points à avoir en tête pour la bonne conception de son projet. Il est issu de travaux réalisés dans le cadre du projet SMART (Systèmes Mixtes Agroforestiers : création de Références Techniques & économiques.), qui a permis de construire une expertise sur les vergers maraîchers en hybridant les connaissances de producteurs, de conseillers et de chercheurs.

Ce guide s’adresse à tout maraîcher ou porteur de projet souhaitant développer sur sa ferme un système de production légumière associée à une production fruitière complémentaire, secondaire mais bien valorisée, sans pour autant créer un nouvel atelier spécialisé.

Ce guide pourra également combler les jardiniers amateurs avertis. Il concerne l’association des légumes avec des arbres fruitiers (périmètre de SMART) ; les systèmes avec introduction d’arbres forestiers ne sont donc pas concernés. De même, les systèmes avec associations temporaires (où la culture de légumes n’est mise en place que pendant les premières années où le verger n’est pas encore productif) ou petits élevages ne sont pas concernés.