Portail

Bienvenue sur EcophytoPIC :

Vous êtes ici

En région

Découvrez toutes les informations régionales et accédez aux BSV

Participez

EcophytoPIC est ouvert aux contributions. Pour contribuer, prenez connaissance ici de la charte des contributeurs et envoyez vos documents ou liens à l’adresse suivante : ecophytopic@acta.asso.fr

Télécharger la plaquette

Canne à sucre : priorité aux innovations pour réduire les IFT herbicides


Synthèse PIC


Actualité publiée le : 09/07/2019 Culture : Cultures tropicales Source : EcophytoPIC / Auteur : Ph DELVAL Références : Synthèse EcophytoPIC n°10

Plus de 40000 ha en France

La canne à sucre est une plante cultivée appartenant au genre Saccharum (famille des Poaceae ou graminées) et occupe plus de 40.000 ha du territoire agricole français dont plus de la moitié à la réunion et un tiers à la Guadeloupe. La canne à sucre est donc une culture prioritaire en matière de raisonnement de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques dans les départements ultra-marins.

L’IFT (Indicateur de fréquence de Traitement) moyen de la canne à sucre est légèrement inférieur à 5 dont les herbicides représentent 3 points d’IFT.

La canne à sucre est attaquée par de nombreux ravageurs dont le foreur de la canne mais aussi des mammifères. De nombreux articles EcophytoPIC présente ces bioagresseurs et les solutions envisageables.

L’accès aux informations sur les différents ravageurs est disponible via les liens ci-après : Foreur, Thrips orientalCochenilleVer blancNoctuelleRat. Un dossier « lutte contre les ravageurs » de 2011 fait un état des lieux complets.

Des adventices très concurrentielles

La maîtrise des adventices reste cependant la préoccupation majeure des producteurs de canne à sucre quelque soit le département concerné. Des documents présentent les adventices présentes et nuisibles dans les champs de canne à sucre. Un dossier complet en 3 volets  présente sept graminées, treize dicotylédones et une cypéracée. Celui-ci est complété par un article sur les lianes grimpantes. Le BSV Réunion fait régulièrement un état des lieux de l’évolution des adventices sur l’île.

Une documentation abondante sur le désherbage

La lutte contre les mauvaises herbes en canne à sucre fait donc l’objet de nombreuses publications. Le guide Ecophyto tropical a recensé de nombreuses méthodes de lutte alternatives : paillage, faux-semis, rotation & association, désherbage physique

Concernant la Réunion, on peut également dénombrer plusieurs dossiers parus dans « Canne progrès » mais aussi un guide en provenance de la chambre d’agriculture de la Réunion, toutes ces ressources étant basées sur les expérimentations menées au sein d’eRcane.

 Concernant le glyphosate, deux synthèses ont été produites en 2018 :
- Usages et alternatives au glyphosate dans l'agriculture française : usage du glyphosate en Cultures tropicales – extrait du rapport INRA;
- Le glyphosate dans le réseau DEPHY FERME: filière Cultures tropicales – extrait de la synthèse DEPHY.

  Ces deux documents ainsi que, prochainement, des synthèses pourront être consultées directement dans le Centre de ressources consacré à la gestion de l’enherbement en Cultures tropicales.

On peut enfin signaler un article sur l’utilisation d’un matériel de désherbage électrique à la Guyane.

Des témoignages de nouvelles pratiques de désherbage

Le guide Ecophyto Tropical et le réseau DEPHY font également la part à des retours d’expérience de terrain.

Concernant la Guadeloupe, vous pouvez consulter le témoignage d’un agriculteur du Lamentin, la trajectoire d'un agriculteur de Marie-Galante (rempaillage, arrachage manuel) et un poster sur la trajectoire d’un groupe d'agriculteurs DEPHY en transition vers le bio.

Concernant la Martinique, une fiche trajectoire d'un  agriculteur du Carbet présente le désherbage mécanique sur mulch.

Concernant la Réunion, le témoignage d’un agriculteur de Ste Suzanne est disponible ainsi que sa trajectoire afin de réduire sa consommation d’herbicides par une alternative mécanique et une fiche SCEP décrivant un système de culture économe et performant d'un agriculteur DEPHY de St Benoit.

Une synthèse du réseau DEPHY Ferme tropical avec un focus sur le réseau DEPHY Ferme Canne à sucre Réunion est également disponible.

Le désherbage fait l’objet de recherches continues

Cette problématique a donc conduit de nombreuses expérimentations autour de techniques alternatives aux herbicides et à des matériels adaptés au contexte des exploitations.

A la Réunion

A La Réunion, le projet CanecoH (2012 – 2018) propose des systèmes de culture canniers innovants assurant une protection suffisante des champs contre les adventices et la rentabilité des exploitations tout en garantissant les rendements.

Les travaux sont conduits en stations expérimentales, chez et avec les planteurs en continuité du projet MagecaR, en symbiose avec DEPHY Fermes et les fermes de l’association Terre de Réunion.

L’objectif de réduire de 50% l’usage des herbicides de synthèse par des stratégies de gestion de l’enherbement co-construites avec les acteurs a conduit à des expérimentations sur plusieurs sites et a abouti à une documentation assez fournie comprenant des vidéos, fiches systèmes, fiches pratiques telles que les fiches sanitaires des plantes de service. Les fiches systèmes montrent les performances de 3 itinéraires techniques testés dans des conditions différentes sur l’ile :
Couvert végétal (avec crotalaire ou voème-vigna) entre deux cycles de canne à Ste Suzanne;
Désherbage mécanique de l’inter-rang à St Joseph;
Plante de services (pois de sabre) intercalaire à Ste Marie.

Un   focus thématique fait un premier bilan de l’utilisation de plantes de services entre deux cycles de canne.

L’expérimentation sera poursuivie dans le cadre du projet Canecoh 2. Celui-ci expérimentera et testera sur l’île de La Réunion des pratiques de désherbage alternatif visant à réduire l’IFT de 75 %. Le projet sera basé sur la reconception des systèmes canniers, en concertation avec des planteurs. Un système « zéro herbicide » sera également testé et évalué.

Parmi les leviers testés, on peut citer l’utilisation de mélanges d’herbicides à doses réduites, le désherbage mécanique avec travail du sol (outils à disques ou à dents) ou sans travail du sol (fauche, aérofaneur de paille), la mise en œuvre de variétés à vitesse de croissance importante et forte biomasse, l’optimisation de la gestion de la paille (épaillage, répartition en repousse, quantité, apport en plantation) et l’utilisation de plantes de services sur les interrangs de la canne mais aussi entre deux cycles de culture.

A la Guadeloupe

La grande diversité des spéculations présentes sur les petites exploitations en polyculture-élevage des territoires ultramarins offre la possibilité de conduire des systèmes intégrés et d’y insérer des innovations techniques capables de répondre aux enjeux de durabilité. Néanmoins, la charge de travail induite nécessite une mécanisation adaptée, permettant d’accompagner des pratiques visant à réduire l’usage de produits phytosanitaires et plus particulièrement la gestion systémique de l’enherbement. Le projet DEPHY EXPE Guadeloupe (2012 – 2018) a donc conduit de nombreuses expérimentations autour de matériels adaptés à ces objectifs en désherbage de la canne à sucre. Ces expérimentations ont été menées sur l’exploitation du lycée agricole de Convenance à Baie-Mahaut.

De nombreuses ressources sont disponibles sur EcophytoPIC sous la forme de fiches pratiques et de vidéos.  Une fiche système du projet montre l’itinéraire technique basé sur la micromécanisation du désherbage et le semis de plantes de service (crotalaire et vigna) et fait un zoom sur l’activité biologique des sols dans un tel itinéraire.

Guides, espace DEPHY et BSV pour compléter votre information

Pour terminer un certain nombre de ressources sont téléchargeables sur EcophytoPIC:
- Une brochure de Canne Progrès : 50 bonnes pratiques agricoles pour une culture responsable de la canne;
- Le guide pratique de conception de systèmes de cultures tropicaux économes en produits phytosanitaires. 

 

Concernant le réseau DEPHY dans les DOMs, vous avez également accès à des ressources :
- Sur l’espace DEPHY consacré aux cultures tropicales;
- Dans un article consacré au réseau dans les DOMs.

 

Enfin un article est consacré aux BSVs dans les DOMs. Il permet d’avoir directement accès aux bulletins produits dans les cinq départements.