Portail

Bienvenue sur EcophytoPIC :

Vous êtes ici

En région

Découvrez toutes les informations régionales et accédez aux BSV

Participez

EcophytoPIC est ouvert aux contributions. Pour contribuer, prenez connaissance ici de la charte des contributeurs et envoyez vos documents ou liens à l’adresse suivante : ecophytopic@acta.asso.fr

Télécharger la plaquette

Février 2016




Actualité publiée le : 17/02/2016 Source : EcophytoPIC / Auteur : Ph.DELVAL et R.ULRYCH

 

 

 

 

 

 

 

PERSPECTIVES AGRICOLES N°430

 

 

 

 

 

 

 

 

LES INDISPENSABLES COMPRENDRE

Prairies de longue durée : du gypse pour lutter contre la toxicité aluminique.

LE DOSSIER

Agriculture et climat : des réponses locales pour un effet global

Selon Météo France, 2015 est la troisième année la plus chaude en France depuis 1900 (1 °C au-dessus de la normale), devancée par 2014 et 2011. Globalement en Europe, 2015 est même la deuxième année la plus chaude depuis le début des mesures. Ces épisodes ponctuels illustrent ce qui est observé ces dernières années : une augmentation des phénomènes exceptionnels et un accroissement global des températures. Alors que s'est tenue, en décembre dernier à Paris, la conférence des Nations unies sur le réchauffement climatique, se pose la question de l'adaptation des pratiques agricoles face à ces changements. La réponse est variable selon les cultures. Si la conservation des rendements, voire leur augmentation visant à répondre aux besoins des marchés, passe par la sélection variétale, le choix de pratiques adaptées et la réflexion sur l'évolution des systèmes de culture s'imposent également aux agriculteurs. Et ce d'autant plus que l'augmentation de la production, en captant le dioxyde de carbone atmosphérique, peut participer à la réduction de l'impact de ce gaz à effet de serre.

 

 

REUSSIR GRANDES CULTURES N°299

 

 

 

 

 

 

 

 

Page 11 : Des requêtes contre les certificats d’économie de phytos

Auteur : Valérie NOEL

Page 11 : Les néonicotinoïdes encore sur la sellette

Auteur : Valérie NOEL

Page 16 : Dossier, Ce que les biostimulants font miroiter.

Le marché des biostimulants de la nutrition des plantes est en plein développement. Difficile de donner des contours précis à ces produits d’autant qu’il n’en existe pas de définition officielle. Les présentations commerciales mettent en avant une grande variété d’actions sur la plante. La diversité des molécules entrant dans la composition des biostimulants est tout aussi importante. Mais qu’apportent ces produits aux cultures et surtout aux agriculteurs ? Les résultats d’essais se contredisent parfois. La rentabilité d’utilisation n’est pas toujours au rendez-vous. Peut-être parce que les bonnes conditions d’emploi n’ont pas été respectées ou qu’elles ne sont pas bien identifiées. Il n’existe pas de réglementation harmonisée à l’échelle de l’Europe. Des produits sont présentés comme biostimulants sans que l’on ait de véritables preuves de ces allégations. La confusion règne.

Ø  Pages 18-20 : Une profusion qui sème la confusion.

Les biostimulants de la nutrition des plantes ont inondé le marché ces dernières années. Ils ont des origines variées et agissent à divers niveau du végétal. Tour d’horizon du monde parfois opaque de ces produits.

Auteur : Christian GLORIA

Ø  Pages 22-23 : Les conditions de réussite au champ mal connues.

Les efficacités des produits au champ sont très variables si l’on en juge les résultats présentés par les sociétés et les instituts techniques. La performance d’un produit tiendrait au respect précis de bonnes conditions d’emploi.

Auteur : Christian GLORIA

Ø  Pages 24-25 : La réglementation est à clarifier.

Si certains produits biostimulants passent par la voie réglementaire d’autorisation de mise en marché, d’autres non et ils sont majoritaires. L’Europe planche sur une nouvelle version du règlement sur les fertilisants où les biostimulants tiendront leur place.

Auteur : Christian GLORIA

 

Page 26 : Cultures, la diversification végétale en cinq pratiques

À l’occasion d’une enquête, près de 200 agriculteurs ont apporté leur perception sur cinq pratiques de diversification végétale : rotation avec plus de trois cultures, introduction de couverts végétaux, cultures associées, infrastructures agro-écologiques et agroforesterie.

Auteur : Christian GLORIA

Page 32 : Nématodes : la voie des variétés tolérantes

Auteur : Marie-Pierre CROSNIER

 

 

PHYTOMA N°691

 

 

 

 

 

 

 

 

ACTUALITES
Page 4 : Réglementation biocontrôle au colloque IBMA. 

ALERTE
Page 7 : Nouvelle espèce de psylle découverte en Algérie.
par Y. Guenaoui et D. Ouvrard 

RECHERCHE
Page 33 : Bioagresseurs émergents en « culture spé » à Bordeaux Sciences Agro. 
par B. de La Rocque

Page 35 : Maladies des plantes : la Cima fait le point. 
par L. Alem, C. Arbona, A. Barrier, et al

DOSSIER
Végétaux d’ornement


Page 13 : Avant-propos, par M. Decoin

Page 14 : Fusariose du cyclamen : vers un outil de détection précoce. 
par C. Lecomte, C. Alabouvette, M.-A. Cannesan, A. langlois, F. Robert, C. Steinberg et V. Edel-Hermann

Page 17 : Fusariose du cyclamen : travaux sur la lutte biologique.
par C. Lecomte, C. Alabouvette, N. Jeannin, V. Edel-Hermann, C. Cordier, M.-A. Cannesan, A. Langlois, F. Robert et C. Steinberg

Page 22 : Les plantes de services, un pivot de la production alternative.
par A. Ferre

Page 24 : Lutter durablement contre la rouille blanche du chrysanthème. 
par C. Hamon, A. Ménil, V. Grimault, S. Perrot, M. Rolland, O. Stapel et J.-M. Deogratias

 

 

INFO CTIFL N°318

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lycée agricole du Valentin a accueilli la cinquième édition du salon des techniques bio et alternatives a accueilli cette année près de 16 000 visiteurs (+ 20 % par rapport à 2013), 275 exposants, 150 démonstrations, 100 conférences et 16 délégations internationales, poursuivant ainsi son essor édition après édition. Par ailleurs, près de la moitié des visiteurs étaient des agriculteurs et professionnels de l'agriculture conventionnelle, preuve que ce salon innovant s’adresse bien à tous les professionnels de l'agriculture. L’intérêt croissant pour ces techniques s’est traduit par une affluence record aux différents stands, démonstrations de matériel, ateliers, forums, conférences et visites d’exploitations.

Muriel MILLAN (Ctifl) - Alain GARCIN (Ctifl) - S. PIERRE, P. 11-14

 

Huit ans après son identification dans un verger de noyers du Sud-Est de la France, la mouche du brou fait encore parler d’elle. Elle est aujourd’hui présente sur une grande partie de la noyeraie européenne. La gestion de ce ravageur est globalement maîtrisée mais il faut rester vigilant. Les solutions utilisables actuellement sont encore peu nombreuses et il y a très peu de solutions utilisables en agriculture biologique. La recherche de solutions alternatives reste un enjeu majeur pour une meilleure gestion de la seconde espèce arboricole française.

A. VERHAEGHE - A. FREMONT, P. 38-47

La forficule est un insecte hétérométabole de l’ordre des Dermaptères. Il se comporte à la fois comme un auxiliaire par sa prédation de pucerons, de psylles…, dans les vergers de pommier/poirier et comme un ravageur en se nourrissant de fruits, en verger de pêcher et d’abricotier. Les blessures de nutrition qu’il cause sur fruits sont propices au développement de maladies fongiques, telles que la moniliose, causant ainsi d’importants dégâts dans les vergers de fruits à noyau.

Christian HILAIRE (Ctifl) - J. RUESCH - M. CELLIER - Y. GRALL, P. 48-52

Le thrips (Thrips tabaci), les mouches mineuses de la famille des Agromyzidae (Phytomyza gymnostoma principalement), le désherbage et plus ponctuellement les fûts jaunes constituent aujourd’hui les problématiques les plus importantes pour les producteurs. Les spécialités insecticides disponibles contre les thrips ont tendance à se réduire fortement depuis plusieurs années. En parallèle des essais effectués pour mieux pourvoir ces usages phytosanitaires, différents travaux ont été réalisés par le Ctifl et les stations régionales d’expérimentation afin de mettre au point et d’évaluer l’efficacité de différentes techniques de protection alternatives à l’utilisation de produits phytosanitaires : moyens de biocontrôle, méthodes physiques, modélisation, substances répulsives ou naturelles, biodiversité fonctionnelle.

G. ROY - Sébastien PICAULT (Ctifl) - François VILLENEUVE (Ctifl) - M. DAVY - A. BURLET, P. 60-67

 

 

LA RECHERCHE AGRONOMIQUE SUISSE N°2

 

 

 

 

 

 

 

 

Production végétale

Fusariose du maïs: évaluation de la sensibilité des variétés cultivées en Suisse

Auteur : Schürch S.

Utilisation des seuils d’intervention et des services de prévision et d’avertissement en Suisse

Auteurs : Ramseier H., Lebrun M., Steinger T.

 

 

 

FORUM PHYTO

 

 

 

 

 

 

14/01/16 : Glyphosate : l’EFSA répond aux attaques

En novembre 2015, dans le cadre du réexamen par l’UE du glyphosate, substance active, entre autres, du Roundup de Monsanto, l’EFSA (agence européenne de sécurité) a publié un avis estimant « improbable que le glyphosate présente un danger cancérogène pour l’homme ». Ceci a entraîné immédiatement une protestation de certaines ONG environnementalistes ; Et une lettre ouverte de 96 scientifiques « indépendants », portée…

18/01/16 : Bonnes pratiques phytopharmaceutiques : innover, protéger, préserver », Dossier de l’Académie d’Agriculture

La Revue de l’Académie d’Agriculture n°8 de janvier 2016 inclut un dossier sur les bonnes pratiques phytosanitaires incluant : – « Bonnes pratiques phytopharmaceutiques : innover, protéger, préserver », Catherine Regnault-Roger, professeur, et Jean-Louis Bernard, consultant. – « Industrie de la protection des plantes et agriculture durable », Jean-Charles Bocquet, ECPA, et Julien Durand-Réville, UIPP : Distinguer danger et risque ; Des produits, des formulations et…

« Les abeilles disparaissent à cause des pesticides, Baliverne #06 » (Agriculture et Environnement)

A n’en pas douter, cette baliverne n°6 intéressera les lecteurs de ForumPhyto. L’essentiel des questions autour des abeilles y est, malgré un format trop court : – Les ennemis des abeilles sont d’abord parasites et maladies – En conditions réelles, les pesticides, y compris néonicotinoïdes, présentent des risques limités et gérables. Les études scientifiques, y compris la plus récente de…

La cerise française menacée de ne plus être protégée de Drosophila suzukii (Végétable)

Sous le titre, « Cerises, l’heure des choix », le magazine professionnel Végétable fait part de l’inquiétude des producteurs face à « la possibilité » que l’ANSES retire le dimethoate, seule substance suffisamment active. « Retirer cette solution d’urgence en France alors qu’elle est autorisée en Europe et dans des conditions de dosage bien supérieures en Turquie par exemple reviendrait à se priver de…

22/01/16 : Biodiversité, abeilles et… néonicotinoïdes : c’est reparti !

Le débat sur les néonicotinoïdes revient sur le devant de la scène médiatique : Une nouvelle étude INRA-ACTA, un avis de l’ANSES et un débat parlementaire sur la biodiversité relance la volonté des environnementalistes d’en finir avec ces tueurs supposés des abeilles. Qu’en est-il au fond ? La nouvelle étude de l’INRA Fin novembre 2015, Mickaël Henry (INRA) et Axel Decourtye…

25/01/16 : « Stimulateurs de défense des plantes (SDP) : comment concrétiser les solutions potentielles ? » (Conférence EcoPhyto au SIVAL)

Les stimulateurs de défense des plantes (SDP) suscitent de grandes attentes, mais présentent des efficacités variables en conditions de production avec des succès d’intégration dans les itinéraires techniques encore trop rares. Cette conférence, organisée par Ecophyto dans le cadre du SIVAL a donné lieu à des exposés pédagogiques clarifiant les différents types de stimulateurs, leurs modes d’action et les…

27/01/16 : Qualité de la pulvérisation = réduction de l’utilisation ET des impacts

Dans « Vigne : la pulvérisation, levier majeur pour réduire les pesticides » (abonnés), Référence Environnement évoque une conférence de l’IFV au SIVAL à Angers et liste les facteurs d’amélioration de la qualité de pulvérisation. Dans son rapport pour Ecophyto II, le député Dominique Potier indiquait qu’en vigne, l’amélioration de qualité de pulvérisation était un facteur essentiel d’atteinte de l’objectif de…

28/01/16 : Table ronde au Sénat sur la prévention des risques en matière phytosanitaire (vidéo)

Le 27 janvier 2015, la commission sénatoriale de l’aménagement du territoire et du développement durable organisait cette table ronde animé par les sénateurs Hervé Maurey et Pierre Médevielle. Voir dans la 1° partie des propos liminaires les interventions de : – Françoise Weber (Directrice générale adjointe aux produits réglementés de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et…

02/02/16 : Cash Investigation est en service commandé et ment par omission

Le titre du Cash Investigation (France 2) du 02 février 2016, émission d’information d’Elise Lucet : « Produits chimiques : nos enfants en danger ». Le lendemain, le réalisateur du reportage sort un livre avec le même titre. Les réseaux sociaux et les médias environnementalistes ont battu le rappel pour que l’émission fasse le maximum d’audience. Un peu de recul s’impose. Voir…

 

 

 

 

Agroscope

Communiqué Agroscope 21/01/2016 :   Evaluation de la durabilité: base de connaissances pour la future production agricole

A l’avenir, les agriculteurs et agricultrices devront pouvoir évaluer la durabilité de leurs exploitations à l’aide d’indicateurs. Lors de la troisième conférence sur la durabilité, Agroscope a présenté les nouveautés méthodologiques en matière d’évaluation de la durabilité dans les exploitations agricoles. Plusieurs exposés sur le thème du lait en Suisse et en Allemagne ont illustré l’évaluation de la durabilité à partir d’applications pratiques.