Arboriculture

Bienvenue sur EcophytoPIC :

Vous êtes ici

En région

Retrouvez les bulletins de santé du végétal (BSV) de votre région

Méthodes de lutte

La protection intégrée des cultures repose en premier lieu sur l’application de combinaisons de méthodes préventives ayant pour but de placer les plantes cultivées dans les meilleures dispositions pour résister à l’ensemble de leurs bio-agresseurs. Dans un certain nombre de situation, il sera cependant nécessaire de mettre en œuvre des méthodes de lutte curatives qui permettront de gérer les bioagresseurs se développant pendant le cycle de culture. Ces méthodes de lutte peuvent être d’ordre biologique, physique et chimique.

L'arboriculture est  très diversifié en France. Plusieurs modes de production sont employés et ces conditions de production très contrastées influencent différemment les problèmes phytosanitaires. De plus, les problèmes et les pratiques varient en fonction de chaque bassin de production et de leurs contraintes environnementales. Les démarches pour diminuer l’utilisation des produits phytopharmaceutiques sont déjà bien engagées. Il est important de les recenser et de mettre en place une méthodologie permettant de concevoir des systèmes de culture économes en produits phytopharmaceutiques tout en prenant en compte les contraintes des producteurs, telles que les exigences concernant la qualité des légumes, et en maintenant les performances technico-économiques des exploitations.

Pour aller plus loin : voir plateforme transversale

 

Les produits de bio-contrôle représentent un ensemble d’outils à utiliser, seuls ou associés à d’autres moyens de protection des plantes On distingue 4 principaux types d’agents de bio-contrôle :

 

• Les macro-organismes auxiliaires (ou l’agresseur agressé) sont des invertébrés, insectes, acariens ou nématodes utilisés de façon raisonnée pour protéger les cultures contre les attaques des bio-agresseurs.

• Les micro-organismes (ou l’agresseur maîtrisé) sont des champignons, bactéries et virus utilisés pour protéger les cultures contre les ravageurs et les maladies ou stimuler la vitalité des plantes.

• les médiateurs chimiques comprennent les phéromones d’insectes et les kairomones. Ils permettent le suivi des vols des insectes ravageurs et le contrôle despopulations d’insectes par la méthode de confusion sexuelle et le piégeage.

• Les substances naturelles utilisées comme produits de bio-contrôle sont composées de substances présentes dans le milieu naturel et et peuvent être d’origine végétale, animale ou minérale

Toutes les actualités «Biocontrôles»

Trier les résultats par : Date / Ordre alphabétique

Pages

Voir aussi